Les partenaires

 

 

 

 

 

 

FESPACO 2013, 25 ans  de la disparition de Paulin
FESPACO 2015, 60 ans d’Afrique sur Seine
FESPACO 2017, 30 ans de la disparition de Paulin, installation du Buste au siège du FESPACO

 

 

 

 

6 petits films seront présentés du BCAT 8 au
BCAT 14

Bus Londonien – Qui c’est ma fiancé – Faits insolites – Radio Mystérieuse – Le compliment – Revue de presse

 

 

 

 

logo

Un partenariat naissant avec des acteurs majeurs magiciens de la renaissance des images perdues

Restauration et conservation de films

L’Image Retrouvée est située au cœur de Paris, Place de Clichy. Notre métier est la restauration du patrimoine cinématographique.

L’ouverture en France d’une succursale de L’Immagine Ritrovata nous permet de renforcer nos liens déjà étroits avec les archives françaises, publiques et privées. Ce laboratoire parisien se concentrera dans un premier temps sur le traitement de la pellicule, de la remise en état mécanique à la numérisation de l’Image et du son, en utilisant un savoir-faire reconnu et la meilleure technologie disponible.

 

 

 

La Cinémathèque Afrique de l’institut français conserve l’une des collections les plus complètes des cinémas d’Afrique. Créée en 1961 par le Ministère de la coopération au lendemain des indépendances africaines, elle constitue la grande mémoire du 7ème art de ce continent. Son catalogue compte plus de 1600 films et dispose des droits de diffusion non commerciaux pour plus de 700 d’entre eux. Les films de Paulin Soumanou Vieyra en font parti.

 

 

Véronique Joo’Aisenberg

 

Oif francophonie

OIF et PsvFilms

Le 17 mai 2014, à Cannes, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) rend hommage au précurseur du cinéma africain Paulin Soumanou Vieyra. Il y a cinquante ans, son court métrage Lamb était en sélection officielle, une première pour un film d’Afrique subsaharienne.

Organisation qui rassemble les pays ayant la langue française en partage, l’OIF compte 77 États et gouvernements (57 membres et 20 observateurs) répartis sur les cinq continents. À partir du lien de la langue commune, elle développe une action politique ainsi qu’une coopération économique et culturelle entre ses membres.

L’OIF fait de la promotion de la diversité et du développement culturels l’un des axes majeurs de son intervention. Cet engagement trouve une excellente illustration dans ses actions en faveur du cinéma et de l’audiovisuel, vecteurs essentiels des expressions culturelles et secteurs d’activité économiquement porteurs. Avec son programme

« Image », elle accompagne les professionnels des pays francophones du Sud pour écrire, produire, diffuser leurs créations, mais aussi pour en assurer la promotion lors des festivals et des marchés internationaux.

Grâce à son Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud créé en 1988 qui a donné naissance à un important patrimoine cinématographique, l’OIF est un acteur du développement du cinéma francophone du Sud. Elle rassemble et informe les professionnels via son site Internet imagesfrancophones.org, et met en lumière les œuvres et les cinéastes qui ont fait le cinéma africain en organisant des événements en hommage à ses pionniers.

 

Logo Espace Francophone
Le Films Le précurseur oublié
 (réalisé par Mona Makki en 2014)

Le précurseur Oublié 1Mona Makki

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mona Makki consacre un portrait à Paulin Soumanou Vieyra ce précurseur injustement méconnu.

Communiqué espace francophone

 

IMG_8332

Logo

 

 

 

 

Les éditions présence africaine

L’épouse d’Alioune Diop, Yandé Christiane Diop, est la sœur du poète David Diop. Tous les deux font partie des cinq enfants nés de l’union de Mamadou Diop Yandé, (lui-même cousin de Léopold Sédar Senghor) et de Maria Mandessi Bell, Camerounaise protestante d’ethnie douala.

Mamadou Diop Yandé décédé en 1935 en France, était installé à Douala comme agent des Chemins de fer français, quand il devint le deuxième époux de Maria Mandessi Bell. De son premier mariage, Maria Mandessi Bell eut un fils, le journaliste Iwiyé Yèsco Ernst Kala-Lobé (1917 – 1991), qui travaillera plus tard aux côtés d’Alioune Diop, à la Société africaine de culture. Iwiyé Yèsco Ernst Kala-Lobé est le père de la journaliste Suzanne Kala-Lobè.

Alioune Diop et Christiane Yandé Diop se sont mariés le 5 novembre 1945 à Paris.

Ils eurent quatre enfants : Marie-Aïda Diop Wane, mère du chanteur pop Almamy, qui poursuit une carrière d’interprète de conférence, puis Suzanne Bineta Diop qui, après avoir exercé le métier de journaliste à Dakar, a fait carrière à l’Unesco et qui est actuellement cogérante de Présence Africaine, puis Mor Samba David Diop, filleul du poète David Diop, et mort à Paris le 7 mars 1971, et enfin Emmanuel Adrien Mamadou Ousmane NDiawar Diop, né en 1950, et filleul du Professeur Adrien Diop, qui est aussi médecin.

Le 8 avril 2009, Yandé Christiane Diop a reçu la décoration de chevalier de la Légion d’honneur (wikipedia)

 

 

 

 

 

 

h-d

Drapeau

 

 

 

 

 

 

 

 

Direction de la cinématographie du Sénégal

 

Hugues Diaz

Né le 24 juillet 1968 à Dakar, Sénégal.
Il a obtenu le Dess en développement culturel au Centre régional d’action culturel de Lomé au Togo 2006. Il est spécialisé en animation et médiation culturelles, régie générale de festivals, administration et coopération culturelles, économie et développement de la culture, etc. Il a été directeur du Centre culturel régional de Louga (2006-2010), puis Conseiller aux Affaires Culturelles avant d’être nommé Directeur de la Cinématographie du Sénégal en novembre 2011. (Africultures)

 

 

 

ndourette

 

 

RTS1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télévision nationale du Sénégal

Oumy Ndour, journaliste à la RTS, spécialiste du cinéma

 

 

 

logo-boutique-africavivre

La Boutique Africavivre, c’est :
– un large choix de produits culturels liés à l’Afrique : livres, ebook, magazines, cd, dvd, vod…
– de l’artisanat africain respectueux des traditions et des cultures locales, alliant qualité et authenticité
– des prix avantageux et un service de qualité pour une boutique à taille humaine